Le noyau et le fondement: Francis Wolff, lecteur de Métaphysique Z

Resultado de la investigación: Contribución a una revistaArtículorevisión exhaustiva

Resumen

"Dans une étude dédiée au livre Z de la Métaphysique d’Aristote, Francis Wolff avança une hypothèse novatrice, qui allait à l’encontre de l’opinion reçue selon laquelle les critères successifs qu’Aristote énonce au cours de ce livre débouchent sur deux réponses incompatibles à la question de savoir qu’elle est l’ousia : soit on se laisse guider par la recherche d’un sujet qui n’est jamais prédicat, en « déshabillant » chaque réalité sensible jusqu’à y trouver une pure matière ; soit on se tourne plutôt vers le noyau définissable que chaque réalité porte en elle-même, pour mettre à nu son essence comme réponse logique (λογικῶς) à la question « qu’est- ce que c’est ». Ces deux orientations, censées être « exclusives », recoupent la double démarche historique attestée déjà dans le livre A, où le clivage opposait les naturalistes, épris du substrat, aux socratiques et platoniciens, qui cherchent l’immuable non pas dans la matière, mais dans les formes et quiddités définissables."
Título traducido de la contribuciónThe kernel and the ground. Francis Wolff as a reader of Metaphysics Z
Idioma originalFrancés
Páginas (desde-hasta)54-71
Número de páginas17
PublicaciónJournal of Ancient Philosophy
VolumenSupplementary Volume
N.º1
DOI
EstadoPublicada - 2019

Palabras clave

  • Aristotle
  • Metaphysics
  • Foundations

Huella

Profundice en los temas de investigación de 'Le noyau et le fondement: Francis Wolff, lecteur de Métaphysique Z'. En conjunto forman una huella única.

Citar esto