Mallarmé und die metaphorischen kreise des nichts

Felix Schmelzer*

*Autor correspondiente de este trabajo

Resultado de la investigación: Contribución a una revistaArtículo de revisiónrevisión exhaustiva

1 Cita (Scopus)

Resumen

Le présent travail propose une analyse de l'œuvre de Stéphane Mallarmé du point de vue métaphorique . Il part de la considération suivante: la notion du »rien« constitue le point de gravitation autour duquel s'assemblent les métaphores centrales qui créent elles-mêmes d'autres groupes métaphoriques . En ce sens, l'œuvre de Mallarmé peut être décrite comme une carte métaphorique caractérisée par des concrétisations graduelles du »rien«, qui se dévoilent selon trois champs sémantiques principaux: poétologique, érotique et sacré . Nous avons choisi de centrer l'analyse sur le champ poétologique, dont le »rien« se concrétise pro- gressivement dans le »blanc«, la »blancheur du papier«, le »poème aux blancs«, la »plume«, et diverses »créatures plumées« inspiratrices comme »l'ange« ou le »cygne« .
Título traducido de la contribuciónMallarmé and the metaphorical circles of nothing
Idioma originalAlemán
Páginas (desde-hasta)45-57
Número de páginas13
PublicaciónRomanische Forschungen
Volumen132
N.º1
DOI
EstadoPublicada - mar. 2020

Citar esto